Est-il utile de répéter ce qui chaque année est remis sur le tapis ?

Mais qu’est ce donc que cette chose, la Saint Valentin?


Alors juste parce que c’est la période parlons plutôt de l’amour !

Combien sommes nous à attendre enfin cet impalpable, irrationnel,
incontrôlable, invisible chose, qui surgissant dans notre quotidien,
changera notre vie à tout jamais?
Nous sommes tellement affamés que nous nous trompons trop souvent
et que nous accordons nos faveurs à des êtres qui ne nous méritent pas,
tant est grande cette peur de vivre sans amour.


N’y voyez  vous pas un étrange paradoxe avec la magie.
Ma magie invisible, impalpable, dangereuses pour qui n’en maîtrise pas les subtilités.
Tant d’entre vous croient en l’amour?
Et pourquoi ne pas croire pas en la magie ?


Et bien au Val ,et pas seulement parce qu’on y parle de légendes,
on croit en l’amour et, à la magie...



...Au commencement du monde ils y avait les Titans Immortels.
Les Titans étaient les puissances omniscientes de l'univers,
et comme toutes choses de l’univers, ils allaient par deux.
Comme le jour et la nuit
Comme l'ombre et le soleil
Tels frère et sœur, tels amant et amante !
on ne sait ce qui avait été avant eux!
Il y avait les Titans c'est tout.

Les Titans étaient comme de grands enfants espiègles et joueurs.
Ils faisaient tout ensemble, riants et se chamaillant.
Un jour l'un d'eux, qui ne trouvait plus dans l'univers
 d' amusement à sa guise, tenta seul de créer un monde.



Il mit toutes ses forces et tout son art, et il modela un monde
 peuplé de millions de formes de vie périssables,
puis  y installa la plus étrange des créatures.
Elle était très intelligente et très belle à sa façon,
car bien que totalement différente, elle avait en elle un peu des Titans.
Elle était parfaite.
Le Titan fut vite subjugué par sa création, petit animal soyeux et rusé,
et il en fit son compagnon de jeux.



Un  jour où le puissant Titan était parti en d'autres dimensions,
 son alter égo intrigué par le nouveau monde, vint regarder
ce qui s'y trouvait.
Il découvrit à son tour, l’étrange petite créature et ressenti un curieux trouble.

Dès lors, il se mit à passer tout son temps à observer cette créature.
Accaparé par cette singulière chose, plus aucun autre jeux ne l’intéressait,
seul lui importait nuit et jour, de voir la créature s’ éveiller, et vivre sa vie de mortel.

Lorsqu’ au bout d'un certain temps  le Titan créateur de ce petit monde,
comprit ce qui se passait entre la créature et son alter égo,
lui aussi fut prit d’un étrange sentiment.
Il ne le savait pas bien sur,
mais il ressentait pour la première fois la jalousie.



Ignoré et relégué, remplacé dans le cœur de son alter égo,
 par cette minuscule et étrange créature ingrate ,
il se trouva mortifié de perdre la complicité qui les unissaient
 l’un avec l’autre.
C’est alors que le Titan découvrit un autre sentiment : la colère.
Vous ai-je dis que les Titans étaient comme des enfants joueurs et espiègles?

Comme toute jeune forme de vie immature , ils manquaient aussi de tempérance.

La colère l’emporta donc, et le Titan blessé, pour châtier son alter égo,
l’emprisonna  dans les entrailles de la planète.
Quand à la petite créature parfaite, le Titan  se promit de lui causer
 une si grande souffrance que jamais elle ne trouverait de quiétude en son monde.

Ainsi le Titan divisa sa créature parfaite, en deux choses incomplètes
et céans, le Titan créa la femme et l’homme.



Depuis ces temps immémoriaux, condamnés à ne jamais retrouver leur état d’origine,
les hommes et les femmes se cherchent, essayant de retrouver
leur moitié et par là, la créature parfaite qu'ils ont été.

Ils sont si persévérants que de temps en temps le miracle se produit,
 et contre toute attente, deux âmes et deux cœurs, que l’éternité devait séparer
 se retrouvent et reforment la créature parfaite !
Et cela vaut bien qu’on organise une fête !


Bienheureux ceux qui se sont trouvés,
aux autres pas de désespoir
Le monde est vaste et quelque part
 votre moitié vous attend.



 
 







 






 
 











Partager ce post

Related products

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant